Le Son cubain est une musique populaire cubaine qui possède de nombreux points communs avec le Changui. Elle était jouée à ses débuts par un trio de musiciens : un tres, des bongos et les claves.

L'origine du mot Son, provient du mot espagnol Sonetas qui correspond à des poèmes appliqués à la musique. Cette musique rurale de la région montagneuse du Sud de l'Oriente, La Sierra Maestra, fut introduite dans les grandes villes de l'Oriente (Guantanamo et Santiago) par Nené Manfugas donnant ainsi naissance au Son montuno. A cette époque, les fêtes collectives en plein air étaient répandues, et il s'y produisait de grands échanges de musiques, permettant ainsi aux nouveaux styles et instruments d'évoluer encore plus vite. On y dansait généralement en rond.


Le Son cubain doit sa propagation à l'important commerce entre les ports du sud de cuba (dont l'île des Pins), Porto Rico, la République Dominicaine, Cartagène et le Yucatan. De plus, il se propagea jusqu'à la Havanne en 1929 avec les conscrits de Santiago allant faire leur service à la capitale. Certaines version disent aussi que le Son aurait été ramené à Cuba par les soldats cubains ou américains des guerres du Mexique.

En 1920, la contrebasse est incorporée dans la formation du Son. Plus tard, le tres sera remplacé par le piano. Une fois à la Havane, Le tempo s'accéléra, et de Trio, la formation passera à Sexteto. Dans les années 30, le "Sexteto Occidente", qui devient ensuite "Septeto Nacional" d'Ignacio Piñeirio sera le plus populaire de ces orchestres de Son urbains. Le Septeto Nacional, ajoute pour la première fois dans l'Histoire du Son une trompette comme instrument principal avant d'être la vedette de l'Exposition universelle de Séville en Espagne. Au fur et à mesure, le Danzon fut délaissé pour le Son. En formation sexteto les instruments sont : tres, guitare, bongos, maracas, claves, marimbula.


La structure du Son cubain est identique à celle du Changui. On dit souvent qu'il s'agit d'une structure ouverte, car le soliste n'a pas de contraintes et le morceau s'arrête librement. Le refrain prendra très vite le nom de Montuno.

Son Cubano par le Ballet Folklórico Cutumba de Cuba

221


Ballet Folklorico de Camaguey

99


Son Cubano Tradicional. Bailes de Salon Cubanos. Gladys y Antonio

142