Cha cha cha
Danse folklorique

Le Cha cha cha est le résultat de l'exploration d'Enrique Jorrin donnant lieu à un développement du Danzón de Nuevo Ritmo. Il est né avec l’apparition de «La Engañadora» (dont l'influence internationale était très forte dans les années 50 et 60), en réponse à la nécessité de créer quelque chose de nouveau à l'intérieur même du Danzon, et fut adopté par la suite par de nombreux orchestres, comme La Aragon.
L'instrumentation harmonique-rythmique est constituée de percussions, d'un piano avec l'intervention de mélodies à la flûte.

Le nom Cha cha cha vient de ce que les danseurs ont commencé à créer des pas adaptés à ce rythme, les pieds marquant à l’unisson le rythme du Guiro (trois temps marqués dans le sol : Cha cha cha).
C’est cela qui à initié le son onomatopéique qui donne à tous l'envie de bouger les pieds.

Le Cha cha cha était interprété en rueda, ce qui apportait un enrichissement chorégraphique pour les danses de salons cubains mettant ainsi en avant l'habileté,
l'adresse et la créativité des danseurs puisqu'aux changements de partenaire s'incorporent des jeux de rythme avec applaudissements.

Ballet Folklorico de Camaguey

85


Conjunto Folklorico Nacional

86


La Historia Del Danzón Al Cha Cha Cha (1/2)

203


Orquesta Enrique Jorrin
Cha cha cha history

204


204 poster1