Danzon y Danzonete
Danse folklorique

Le danzón est un genre musical créé à Matanzas vers 1880 par le musicien Miguel Failde.

Il provient de la contredanse avec un rythme plus lent et varié, laissant la place à l'improvisation des musiciens. Il a été joué par les orchestres tipicas incluant instruments à vent, cuivres et cordes, et après dans les Charangas vers les années 20 avec l'incorporation des pianos, violons, guiros, clarinette, flûte, contrebasse et timbales.

Vers les années 1850, la contredanse évolua en danza, danse à deux temps (2/4) sur laquelle les couples de danseurs évoluent indépendemment les uns des autres. Quand les danceurs voulaient que les danses durent plus longtemps, plusieurs sections étaient rajoutées à la danza. C’est ainsi qu'apparut le danzón (longue danza).

C'est une danse de position social fermé dans laquelle le couple fait acte de présence à travers la posture très élegante, le style et la cadence. Il y a une partie dansé appelé « Cedazo » et une autre partie « de repos » dans lequel les couples se promènent en parlant. A Cuba, danzón est consideré comme une danse nationale.

En 1910 le directeur d'orchestre José Urfé compose « Le Bombin de Barreto », un danzón auquel il incorpore un nouveau rythme dérivé du son cubain qui servira de base au Mambo en 1937.

En 1929, Aniceta Diaz incorpore au danzón une partie chantée issue du Son : Le danzonete.

Folklorico de Camaguey. Danzon

89


Bailes de salon cubanos. Danzon. Gladis y Antonio

90


Bailes de salon cubanos. Danzonete. Gladis y Antonio

91
'